New Holland Blog

Beaucoup de puissance sans compacter le sol : ‘Un tracteur plus puissant n’est pas toujours une mauvaise chose’

AAR[2].png

Mardi 10 novembre 2020

Blog2-bodem-en-vermogen2[4].jpg

Le parc de machines de l’entreprise et de l’exploitation agricole van der Woerd de Zoelen, aux Pays-Bas, compte pas moins de 16 tracteurs. La plupart d’entre eux sont équipés d’un système de télégonflage des pneus, ainsi que de pneus VF particulièrement flexibles. “Nous voulons disposer de tracteurs puissants, sans pour autant matraquer les sols”, nous explique Gijs van der Woerd.

 

L’entreprise et l’exploitation agricole van der Woerd de Zoelen, dans la province du Gelderland aux Pays-Bas, existe déjà depuis plus de 60 ans. L’entreprise de travaux agricoles se concentre pour moitié sur la prestation de service pour les éleveurs, tandis que l’autre moitié concerne les grandes cultures : la protection des cultures, les semis, le travail du sol, la fertilisation et la récolte. “La protection des sols nous préoccupe lors de chaque intervention sur les terres”, nous explique M. Van der Woerd. “Nous accordons beaucoup d’importance à la préservation de la structure du sol. Nous avons équipé nos premiers tracteurs d’un système de télégonflage des pneumatiques il y a maintenant 5 ans. Et les tracteurs qui travaillent sur les terres sont entretemps tous équipés de pneus VF, tout comme les remorques d’ailleurs.”

 

Avec les pneus VF (Very Flexible), il est possible de réduire la pression de gonflage. Ces pneus disposent d’une charge utile plus importante que des pneus radiaux standard et sont également plus flexibles. Grâce à cette plus grande flexibilité, leur surface de contact avec le sol est plus importante. Cela permet de réduire la compaction du sol, mais également d’augmenter la puissance de traction, de même que de réduire la consommation de carburant. “Au champ, les tracteurs équipés de pneus VF et d’un système de télégonflage travaillent à une pression de gonflage de 0,7 bar. De ce fait, on observe moins d’ornières et le patinage est également fortement réduit. Même avec une charge de 20 tonnes de betteraves, le tracteur ne déstructure pas le sol.”

 

Pour notre entrepreneur, une rentabilisation optimale est très importante lors de l’achat d’un tracteur neuf. M. Van der Woerd : “Je préfère opter pour un tracteur un peu plus puissant, car cela me permet d’adapter les machines en fonction de la puissance du tracteur. Si nous avons par exemple 80 % de travail pour un New Holland T7.315, le tracteur dispose alors de trop de puissance pour les 20 % de travaux restants. C’est inévitable. Cependant, cela se révèle plus avantageux en termes de coûts et de rentabilité par rapport à un tracteur de plus faible puissance. Un tracteur moins puissant va en effet consommer davantage et avoir besoin de plus de temps pour réaliser les 80 % de tâches plus lourdes. Un tracteur plus puissant n’est donc pas nécessairement un mauvais choix lorsqu’on tient compte de tous les paramètres.”

Blog2-bodem-en-vermogen[4].jpg
Blog2-bodem-en-vermogen1[4].jpg